Tous les riders Sealion la connaissent:

plus on s’y met, plus on s’y fait, plus on en fait !

Si bien que même lorsque que les conditions deviennent bonnes pour le strappé mais dans les limites basses, on préfère le volume, et la sécurité du Sealion!

Je me suis déjà surpris à vouloir naviguer à tout prix strappé, alors que Clark pour (ne citer que lui) restait sur son Sealion.

Par moments, ne pas se poser trop de questions est la solution pour bien s’amuser sur l’eau.

Ce n’est pas Eric qui dira le contraire sur sa session du Dossen du 31 octobre dernier 🙂

Oui, mais c’est qui Pluzon alors??!!! :-)))))))